BLOGUE DÉTAIL

15 juil.

Aiglon Indigo

Les espèces indigènes d’ombre

Bulletin technique

Étiquette

Avec le soleil qui plombe et le mercure qui grimpe, une envie forte de se réfugier à l’ombre nous assaille. D’ailleurs, plusieurs belles espèces indigènes s’y trouvent déjà. Le Québec étant, ou plutôt ayant été, une abondante terre de forêts, ce ne sont pas les espèces d’ombre qui manquent. Certaines préfèrent les riches humus des forêts de feuillus, d’autres, l’ombre acide des conifères. Cela reflète bien la diversité de nos peuplements forestiers qui passent de l’érablière à caryers, au sud, à la pessière à lichens beaucoup plus au nord. Entre les deux, toute une combinaison d’espèces ligneuses qui procurent d’innombrables habitats spécifiques convenant à l’une ou l’autre des espèces suivantes :
Actea rubra pour un aménagement à l’ombre dense ou à l’orée des bois
Adiantum pedatum magnifique fougère au feuillage en forme de main, demande un sol riche
Aralia racemosa une géante pouvant atteindre deux mètres
Arisaema triphyllum on le dirait exotique tant il est particulier...
Carex plantaginea une alternative indigène aux sempiternels hostas
Cornus canadensis élégant couvre-sol pour substrats bien drainés,
Dryopteris cristata belle fougère robuste exigeant des sols frais et acides.
Dryopteris goldiana convient aux sols riches en humus dans des habitats frais et ombragés
Gaultheria procumbens le thé-des-bois de votre enfance...
Hepatica nobilis disponible à la pépinière de façon sporadique, ce bijou convient aux rocailles d’ombre
Maïanthemum canadense couvre-sol compact pouvant croître sur un sol très mince.
Mitchella repens espèce semi-ligneuse méconnue au feuillage lustré
Mitella diphylla une proche parente de la tiarelle qui n’a rien à lui envier
Onoclea sensibilis à l’ombre ou au soleil, la plus robuste de nos fougères
Phegopteris connectilis fabuleuse fougère à moustaches, dense et peu exigente
Polygonatum pubescens le sceau de Salomon indigène
Polypodium virginianum minuscule fougère pour habitats bien drainés
Polystichum acrostichoides feuillage persistant s’offrant en spectacle dès la fonte des neiges
Sanguinaria canadensis floraison éphémère mais magnifique feuillage présent tout l’été
Smilacina racemosa son rhizome lui permet de former de magnifiques colonies bien denses
Solidago flexicaulis une des rares espèces à fleurs jaunes pour l’ombre Streptopus roseus une liliacée adorable et facile de culture (à cause de sa croissance lente, elle est disponible par période seulement)
Tiarella cordifolia couvre-sol dont la renommée n’est plus à faire
Trillium grandiflorum bientôt disponible à la pépinière (dès 2005). Soyez patients, nous la cultivons à partir de semences.

Prenez notes que ce dont ces espèces ont le plus besoin est de l’ombre et de la fraîcheur. Un hectare de forêt n’est pas nécessaire pour leur plaire. Une parcelle ombragée entre deux édifices, une coin d’ombre sous une pergola ou sous quelques arbres matures conviendront également. En terminant, souvenez-vous que certaines de ces espèces sont longues à produire. Assurez-vous quelles sont bien produites en pépinière de façon irréprochables avant de vous les procurer. Voir les bulletins technique suivants pour plus de détails à ce sujet. : Les espèces à croissance lente Les espèces indigènes protégées Produire des fougères à partir de spores